Éline Lucet : « Le pentathlon moderne a besoin de la communication et des réseaux sociaux pour se développer »

eline2 Création : Well’Com to the Stadium

Éline Lucet : « Le pentathlon moderne a besoin de la communication et des réseaux sociaux pour se développer »

Cinq disciplines : l’escrime, la natation, l’équitation, le tir et la course à pied constituent une épreuve olympique par excellence, le pentathlon moderne. C’est le sport qu’a choisi Éline Lucet, jeune pentathlète de 21 ans. Rencontre avec une sportive complète qui croit au pouvoir des réseaux sociaux pour le développement du pentathlon moderne. 

Well’Com to the Stadium : Quels réseaux sociaux utilises-tu ?
Éline Lucet : Facebook et Instagram mais j’ai des profils personnels et professionnels pour chaque réseau. J’utilise Facebook principalement pour les partages en rapport avec mes partenaires qui sont moins sur Instagram. Cela me permet de mettre également mes résultats, ma préparation, mes entraînements, mes stages, mes déplacements, … mon actualité.
Instagram, je l’utilise pour les mêmes choses mais c’est plus journalier. J’essaye d’utiliser principalement les stories grâce auxquelles je publie tous les jours de nouveaux contenus. Ensuite, j’essaye de mettre deux à trois posts par semaine pour parler de mon sport. Je parle aussi parfois de l’ostéopathie car c’est quand même mon futur métier et il faut que les gens comprennent que je ne fais pas que le pentathlon, que j’ai aussi mes études et mon boulot à côté.
avatar : Tes réseaux sociaux t’ont-ils apporté des choses jusqu’à présent ?
EL: Oui ! Ça m’a permis notamment de faire des rencontres car des personnes ont découvert le pentathlon moderne via mes réseaux. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est que beaucoup m’ont dit qu’ils aimeraient bien faire du pentathlon en découvrant la discipline. C’est super appréciable car je me rends compte que les gens sont demandeurs. Ils posent beaucoup de questions sur le sport. Par contre, ce qui me déçoit un peu c’est qu’il n’y a pas de club partout et notamment en Pays de la Loire. Les Nantais, principalement, me disent qu’ils aimeraient bien inscrire leurs enfants au pentathlon, ils me demandent où il y a un club et… il n’y en a pas ! Le plus proche ce doit être Bordeaux. Il y a pas mal de club autour d’Aix, Perpignan ou Paris mais dans la région, il n’y en a pas.
avatar : Est ce que le pentathlon est bien représenté sur les réseaux sociaux ?
EL : Elodie Clouvel, vice championne olympique à Rio en 2016 (@elodieclouvel), a une bonne communication sur ses réseaux sociaux mais elle partage plutôt son quotidien, pas forcément sur le pentathlon. Elle le fait un petit peu mais elle évoque plus souvent ses partenaires ou le mannequinat qu’elle fait aussi à côté. Il y a aussi d’autres athlètes, par exemple Valentin Prades (@valentinprades), qui, lui, met beaucoup de choses sur le pentathlon avec notamment ses résultats, ses entraînements, … Je remarque quand même que les pentathlètes sont plus sur Facebook, que la communication faite sur sur pentathlon moderne y est plus forte. Peut être que les intéressés sont « plus vieux », ils ont plus la trentaine je pense et Instagram est « plus jeune ». Je me suis mise à Instagram seulement au mois de juin/juillet. C’est donc tout récent pour moi..
avatar : Pourquoi avoir commencé seulement récemment Instagram ? 
EL : J’ai remarqué que Facebook s’était beaucoup développé auparavant mais que maintenant cela ralenti par rapport à Instagram qui explose. Je me suis dit que, mine de rien, je toucherai certainement plus de gens en ajoutant Instagram à mes réseaux. Pour le moment, ce n’est pas le cas mais je pense que ça arrivera.
avatar : Cherches-tu à gagner des abonnés pour te faire plus connaître ?
EL : Non, vraiment pas. Je ne saurais même pas comment faire (rires). D’un côté, je me dis que je n’ai peut-être pas beaucoup d’abonnés mais qu’au moins je sais qu’ils sont vraiment intéressés. Je préfère en avoir très peu et avoir de vrais échanges avec eux, pouvoir discuter. Il y en a pas mal qui m’ont envoyé des messages quand j’étais au Japon (pour sa première compétition internationale seniors N.D.L.R) pour avoir les résultats, savoir comment ça se passait, … Au moins c’est plus intimiste, je me sens bien entourée. Je préfère ça qu’avoir plein d’abonnés et de m’y perdre…

avatar :  Comptes-tu sur les réseaux sociaux pour trouver de nouveaux partenaires 
?
EL : Oui car les réseaux sociaux sont réellement un plus. A chaque fois que je parle avec mes partenaires, même ceux que j’ai actuellement, quand je veux renégocier avec eux leur apport financier ou les aides quelconques que je voudrais avoir avec eux, je leur mentionne les posts que je fais sur les interventions que je fais chez eux, je leur explique l’engagement que ça a suscité, … ça créé des échanges. Un partenariat, c’est quand même un échange entre deux personnes. Ils me donnent des choses mais il faut que je leur en donne aussi en échange. C’est important de souligner cela grâce et via les réseaux sociaux. C’est aussi pour ça que j’ai ajouté Instragram. Ça me fait deux réseaux sociaux donc ça ouvre encore plus de portes.
avatar  : Est-ce indispensable pour toi d’être sur les réseaux sociaux aujourd’hui?
EL : Indispensable, je ne sais pas. De base, je n’expose pas vraiment ma vie. C’est aussi pour ça que j’ai des comptes privés et des comptes réservés au sport. Je n’ai pas trop envie que tout le monde connaisse ma vie privée. Au début, je me suis vraiment forcée pour Facebook. Ce sont mes entraîneurs et mon entourage qui m’ont dit qu’il faudrait que je m’y mette car les partenaires apprécient… C’est important pour les partenaires entre tout ce qui va paraître dans la presse et sur les réseaux sociaux, c’est ce qu’ils gagnent eux. C’est la visibilité que je peux leur offrir. Et moi je ne pourrai pas continuer sans mes sponsors qui me financent 50% de ma saison.

avatar : Quelle place prennent les réseaux sociaux dans ta vie ?

EL : Je m’y mets de plus en plus et j’y prends goût. Je commence à trouver les petits trucs en plus sur Instagram mais ce n’est pas super simple (rires). Quand j’ai commencé Facebook, j’avais dit à mon entraîneur « ça va si je mets une photo une fois par mois ?! ». Il m’avait répondu « mmmmh il va peut être falloir faire plus » (rires). C’est ce que j’essaye de faire.

 

avatar : Penses-tu que les réseaux sociaux peuvent être un outil de développement pour le pentathlon moderne ?
EL : Oui complètement ! Je pense qu’il en a vraiment besoin, surtout en ce moment. Le développement est compliqué. Je pense que les gens ne connaissent pas assez ce sport. Ça commence à être un peu plus médiatisé mais on ne le voit quasiment qu’aux Jeux Olympiques. Depuis un an – un an et demi, ils passent les Coupes du Monde à la télé. C’est souvent en décalé, ça passe une semaine, voire deux, après mais c’est toujours ça. Au moins, les gens qui regardent l’Equipe 21, peuvent voir les épreuves et la compétition. C’est compliqué mais je pense que c’est important d’en parler.
Peut être qu’il n’y a pas assez de communication de faite ou que ce n’est pas assez bien géré à la fédération. J’ai conscience que c’est réellement compliqué. La fédération a même failli disparaître l’année dernière. Mais il y a des choses à faire. Je vois mon club de Perpignan (qui compte entre 400 et 450 licenciés) a une super communication. Ils ont développé, pour les enfants, des ateliers de course et de tir. C’est super ludique, ils adorent. Ils travaillent également sur le développement du pentathlon handisport. Ils visent les enfants et vont dans les écoles les mercredis pour faire découvrir notre sport et c’est ce qu’il faut faire. Les enfants sont la meilleure cible pour se faire connaître et développer le pentathlon moderne.

Pour suivre Éline Lucet sur les réseaux sociaux, c’est par ici :

instagram-logo-ywb INSTAGRAM               facebook-770688_960_720  FACEBOOK 

2 réflexions au sujet de “Éline Lucet : « Le pentathlon moderne a besoin de la communication et des réseaux sociaux pour se développer »”

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s